Authors

Si les larmes servoient...

June 29, 2014 Rasel Rana 1 Comments

Si les larmes servoient de remede au malheur,
Et le pleurer pouvoit la tristesse arrester,
On devroit (Seigneur mien) les larmes acheter,
Et ne se trouveroit rien si cher que le pleur.

Mais les pleurs en effect sont de nulle valeur :
Car soit qu'on ne se veuille en pleurant tormenter,
Ou soit que nuict et jour on veuille lamenter,
On ne peult divertir le cours de la douleur.

Le coeur fait au cerveau ceste humeur exhaler,
Et le cerveau la fait par les yeux devaller,
mais le mal par les yeux ne s'allambique pas.

Dequoy donques nous sert ce fascheux larmoyer ?
De jetter, comme on dit, l'huile sur le foyer,
Et perdre sans profit le repos et repas.

Joachim du Bellay (1525-1560)
- - -
Les Regrets, LII )

1 comments:

Dans Paris...

June 23, 2014 Rasel Rana 0 Comments

Dans Paris, il y a une rue,
dans cette rue, il y a une maison,
Dans cette maison, il y a un escalier,
Dans cet escalier, il y  a une chambre,
Dans cette chambre, il y a une table,
Sur cette table, il y a un tapis,
Sur ce tapis, il y a une cage ;

Dans cette cage, il y a un nid,
Dans ce nid, il y a un œuf,
Dans cet œuf, il y a un oiseau.

L’oiseau renversa l’œuf,
L’œuf renversa le nid,
Le nid renversa la cage,
La cage renversa le tapis,
Le tapis renversa la table,
La table renversa la chambre,
La chambre renversa l’escalier,
L’escalier renversa la maison,
La maison renversa la rue,
La rue renversa la ville de Paris.

Paul Eluard (1895-1952)

0 comments:

ADIEU A MES ELEVES

June 22, 2014 Rasel Rana 0 Comments

Trognes ingrates et divines
Frottées durant des mois contre ma vie
Museaux mutins, mufles doux de cabris
Vampires aux ruses câlines
Vous lampez mes artères et mon grand sympathique
Gavez-vous, et moi, le soir, inerte
Aphone et euphorique

la lumière verte
de vos regards
le bruit d'océans et de foire
des pieds boueux qui marchent sur ma tête
des cris aigus en plein dans mon tympan
des coups de poing dans mon raisonnement
et des éclats de rire sur mes soucis

Tyrans, persécuteurs, voyous
au revoir mes petits
quand me reviendrez-vous ?

Geo Beraudes
- - -
( in Poètes de l'enseignement, réunis par Paul Parant, Ed. de la Revue Moderne, 1958 )

0 comments:

Toujours Là

June 04, 2014 Rasel Rana 0 Comments

J'ai besoin de ne plus me voir et d'oublier
De parler à des gens que je ne connais pas
De crier sans être entendu
Pour rien tout seul
Je connais tout le monde et chacun de vos pas
Je voudrais raconter et personne n'écoute
Les têtes et les yeux se détournent de moi
Vers la nuit
Ma tête est une boule pleine et lourde
Qui roule sur la terre avec un peu de bruit

Loin
Rien derrière moi et rien devant
Dans le vide où je descends
Quelques vifs courants d'air
Vont autour de moi
Cruels et froids
Ce sont des portes mal fermées
Sur des souvenirs encore inoubliés
Le monde comme une pendule s'est arrêté
Les gens sont suspendus pour l'éternité
Un aviateur descend par un fil comme une araignée

Tout le monde danse allégé
Entre ciel et terre
Mais un rayon de lumière est venu
De la lampe que tu as oublié d'éteindre
Sur le palier
Ah ce n'est pas fini
L'oubli n'est pas complet
Et j'ai encore besoin d'apprendre à me connaître

Pierre Reverdy

0 comments: