Authors

Souvenir d’un père

February 13, 2012 Rasel Rana 0 Comments

J’étais venu revoir père au calme impassible.
Dans le hall qu’un gérant nous avait réservé
Les murs étaient gris froid, tristement élevés
Dehors, il faisait chaud, soleil et bleu nuisible.


Larmes de sudation sous une ombre impossible.
Les maux revenaient là par un chemin pavé,
Les mots devenaient las, rares, inachevés,
Des fumées s’élevaient des calumets paisibles


Des mouches tournoyaient au-dessus de sa tête
Sans qu’il ne s’en agace ou même ne rouspète
Il avait passé l’âge agité des gros mots.


Puis maman s’inquiéta de son œuf ou visage
qu’un ruban enrobait : au menton un ravage
Frais laissait entrevoir la vermine au boulot.


( février 2012 )


© Rolland Pauzin

0 comments: