Tag: XVe siecle

Dedens mon livre de pensée,
J’ay trouvé escripvant mon cueur
La vraye histoire de doleur,
De lermes toute enluminée,
En deffassent la très amée
Ymage de plaisant doulceur,
Dedens mon livre de pensée,
J’ay trouvé escripvant mon cueur

Helas ! où l’a mon cueur trouvée ?
Les grosses goutes de sueur
Lui saillent, de peine et labeur
Qu’il y prent, et nuit, et journée,
Dedens mon livre de pensée.

Charles d’Orléans ( 1394 – 1465 )

Source:
Poésie – Charles Orléans
Librairie de Charles Gosselin,
1842
– – –
source Gallica : cliquez ici

Ma seule amour, ma joie et ma maîtresse,
Puisqu’il me faut loin de vous demeurer,
Je n’ai plus rien, à me réconforter,
Qu’un souvenir pour retenir liesse.

En alléguant, par Espoir, ma détresse,
Me conviendra le temps ainsi passer,
Ma seule amour, ma joie et ma maîtresse,
Puisqu’il me faut loin de vous demeurer.

Car mon coeur las, bien garni de tristesse,
S’en est voulu avecques vous aller,
Ne je ne puis jamais le recouvrer,
Jusque verrai votre belle jeunesse,
Ma seule amour, ma joie et ma maîtresse.

Charles d’Orléans (1394-1465)
– – –
source Gallica

Rondeau amoureux

By PDM

M’aimerez vous bien,
Dictes, par vostre ame ?
Mais que je vous aime
Plus que nulle rien,
M’aimerez vous bien ?

Dieu mit tant de bien
En vous que c’est basme,
Pour ce je me clame
Vostre. Mais combien
M’aimerez vous bien ?

Jean MESCHINOT (1420-1491)

MILLE ET CENT ANS DE POESIE FRANCAISE
De la séquence de sainte Eulalie à Jean Genet

Bernard DELVAILLE – Édition Robert Laffont