République Tchèque

Ivan Schneedorfer

Depuis ce matin je ne parle à personne
à midi j’écris sur une feuille
que je suis chez le dentiste
Qui le lit est dupe
J’ai menti par désespoir
il fallait que je sorte dans les rues..
Je suis dans un parc
de pins et de cèdres
Arbres éternellement verts
que ne suis-je pas moi-même
evergreen ?
Ici j’éclaterai d’envie..
J’aimerais tant éprouver la joie
d’un soudain allégement
mais piteusement je suis pris
par des pensées sur moi
Si maintenant dans le parc
je rencontrais mon Seigneur
Je serais dérangé par lui
comme je le dérangerais.

(Histoires minimales, manuscrit 1990)

Anthologie de la poésie tchèque contemporaine 1945 – 2000 Édition Gallimard, 2002, ISBN 2-07-042300-X