Gabon

 

Mayang-Ma-Mbuju-Wisi

Afrique
mère
me voici nostalgique
surpris par les premiers chants
du coq
et jaloux de ma dernière nuit
creusé dans la pierre des totems
je les ai pliés parmi mes bagages
tous nos adieux hier épars
sur le couvercle des saisons
sur la croûte des continents
sur la cendre des âges de mon
âge d’initié
les battements de mon cœur
à l’instant solennel
tombent en cataractes par-dessus
l’épaule de ma révolte-en-bras de
chemise
partir et aimer une terre pillée
partir et oublier la transe
des mouchoirs
à la ronde des brises matinales
partir et enjamber avec regret
un rythme de tam-tam
moi esclave d’hier
moi cible d’aujourd’hui
moi homme libre de demain
j’attends avant de te quitter
encore
mère
ce qui n’a pas été
l’aube humide baignée
des rosées de la liberté

Extrait du livre :
Me voici nostalgique II
Anthologie de la litterature gabonaise
Ministère de l’Éducation Nationale, Libreville

© Léonce Michel OGANDAGA