János Batsányi

“Sur mon destin sois plus tranquille;
Mon nom passera jusqu’à toi:
Quelques soit mon nouvel asyle,
Le tien parviendra jusqu’à moi.
Trop heureux, si tu vis heureuse,
A cette absence douleureuse
Mon coeur pourra s’accoutumer;
Mais ton image va me suivre;
Et si je sesse de t’aimer,
Crois que j’aurai cessé de vivre.”

János Batsányi (1763 -1845) 

Extrait Du Livre “Batsányiné Baumberg Gabriella versei”