François Rabelais

Pour ceste foys que à vous, dame très belle,

Mon cas disoys; par trop feustes rebelle
De me chasser sans espoir de retour,
Veu que à vous oncq ne feis austere tour
En dict, ny faîct, en soubson ny libelle.

Si tant à vous deplaisoit ma querelle,
Vous pouviez par vous, sans maquerelle,
Me dire: ” Amy, partez d’icy entour
Pour ceste foys”
Tort ne vous fays, si mon cueur vous decelle,
En remonstrant comme l’ard l’estincelle
De la beaulté que couvre vostre atour;
Car rien n’y quiers, sinon qu’en vostre tour
Me faciez de hait la combrecelle
Pour ceste foys.

François Rabelais (1494 – 1553)