François de Malherbe

Celle qu’avait hymen à mon coeur attachée,
Et qui fut ici-bas ce que j’aimai le mieux,
Allant changer la terre à de plus dignes lieux,
Au marbre que tu vois sa dépouille a cachée.

Comme tombe une fleur que la bise a séchée,
Ainsi fut abattu ce chef-d’oeuvre des cieux,
Et depuis le trépas qui lui ferma les yeux,
L’eau que versent les miens n’est jamais étanchée.

Ni prières, ni voeux, ne m’y purent servir.
La rigueur de la mort se voulut assouvir :
Et mon affection n’en put avoir dispense :

Toi dont la piété vient sa tombe honorer,
Pleure mon infortune, et pour ta récompense
Jamais autre douleur ne te fasse pleurer.

François de Malherbe (1555-1628)
– – –
( in Oeuvres, Gallimard, La Pléiade, 1971 )