Christian Gallion

Pour vos yeux où naissent mes rimes,
Pour vos mains douces qui suppriment
le gris des journées sans soleil,
pour votre teint de sapotille
où mes rêves qui s’éparpillent
en lents soupîrs vont se noyer,
pour votre grâce qui me frôle
quand j’entends rire vos paroles
au fond de mon coeur étonné:Je vous aime! Je vous aime!
Pour votre sourire sans malice,
vos gestes tendres qui se glissent
entre mes joies et mes chagrins,
pour votre existence qui brode
des allégresses chaudes, chaudes
sur l’amble des jours et des nuits,
pour votre amitié qui console,
votre présence votre rôle
au coeur de ma vie transformée:Je vous aime! Je vous aime!
Pour cette ardente certitude:
Redécouvrir les habitudes
de vous sentir à mes côtés,
pour votre nom qui m’émerveille
et que je crie quand je m’éveille
en plaintes douces murmurées,
pour tout ce charme qui m’inonde
comme une mer qui enfle et gronde
en flots sans cesse renouvelés:Je vous aime! Je vous aime!

Christian Gallion

– – –
(Saint-Joseph, janvier 1995)