Alphonse de Lamartine

Emblème de la nuit, ta fleur rougeâtre et sombre,SONY DSC
Géranium, attend la nuit pour embaumer.
Ton parfum hait le jour et se répand dans l’ombre.
Oh ! dites, dites-moi, vous qui savez aimer,
Dieu, comme cette fleur, n’a-t-il pas fait votre âme ?
N’est-il pas vrai qu’à ceux dont le cœur est de flamme
Le monde et la clarté sont toujours importuns ?
Et n’est-ce pas la nuit, et sous l’œil solitaire
De la lune voilée, amante du mystère,
Que l’amour doit sur nous épancher ses parfums ?

Alphonse de LAMARTINE

(Œuvres posthumes – 1845)