Paul Eluard

Voyage du silence
De mes mains à tes yeux
Et dans tes cheveux
Où des filles d’osier
S’adossent au soleil
Remuent les lèvres
Et laissent l’ombre à quatre feuilles
Gagner leur cœur chaud de sommeil.

Eluard, Paul, (1895-1952)

Air Vif

By Mar_eli

J’ai regardé devant moi
Dans la foule je t’ai vue
Parmi les blés je t’ai vue
Sous un arbre je t’ai vue

Au bout de tous mes voyages
Au fond de tous mes tourments
Au tournant de tous les rires
Sortant de l’eau et du feu

L’été l’hiver je t’ai vue
Dans ma maison je t’ai vue
Entre mes bras je t’ai vue
Dans mes rêves je t’ai vue

Je ne te quitterai plus.

Paul Eluard (1895 – 1952)

Air Vif

I looked in front of me
In the crowd I saw you
Among the wheat I saw you
Beneath a tree I saw you

At the end of my journeys
In the depths of my torment
At the corner of every smile
Emerging from water and fire

Summer and winter I saw you
All through my house I saw you
In my arms I saw you
In my dreams I saw you

I will never leave you.

Source: http://www.poetryintranslation.com/